La bête humaine se nourrit de sang d’enfants innocents en Palestine occupée

La bête humaine se nourrit de sang d’enfants innocents en Palestine occupée

La bête humaine continue de dévorer sans fin

Quel est le seuil de tolérance envers cette bête humaine, qui se nourrit de massacres de femmes et d’enfants en Palestine occupée, pour mettre un terme aux tueries, aux exactions et aux horreurs ?

Existe-t-il encore sur Terre quelques consciences saines et dépourvues de haine pour exiger que cessent ces génocides commis à Gaza et en Cisjordanie ? Des enfants, dans l’âge de l’innocence, meurent par milliers pour assouvir la vengeance d’une bête humaine totalement plongée dans une folie meurtrière et assoiffée de sang.  

Faut-il atteindre un niveau de barbarie tel que la Shoah ne serait plus qu’un vague souvenir par rapport à l’Holocauste qui se déroule actuellement en Palestine occupée ? La question est posée pour les générations à venir. Car deux horreurs, deux tragédies se télescopent.

Il n’existe aucune raison au monde qui pourrait obliger les Palestiniens à quitter les terres que leurs ancêtres leur ont léguées, pas même les menaces de cette entité criminelle sioniste révisionniste, cette bête humaine vorace et sanguinaire.

La loi du plus fort est vaine, parce qu’elle ne peut être pérenne, toujours remplacée dans le temps par une autre force plus puissante encore.

Au nom de quoi et de qui les Palestiniens seraient obligés d’abandonner leurs maisons et leurs terres ? Quelle est cette nouvelle loi que les USA et leurs alliés occidentaux veulent imposer à la Terre entière ? Le nouveau monde avec un nouvel ordre mondial, promis mille fois par les puissants, n’est plus qu’une sinistre farce, une utopie tombée en désuétude.    

Ce qui hier pouvait justifier la création d’un Etat refuge pour les Juifs, à savoir la Shoah, ce qui se passe aujourd’hui, particulièrement à GAZA, à savoir un Holocauste, justifie que cet Etat ne soit plus légitime aux yeux des peuples du monde entier.

Il faut arrêter cette bête humaine avant qu’il ne soit trop tard, avant que le monde ne sombre dans un chaos dont il ne se remettrait jamais.

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter