Partager et Vivre l'Info – Courriel (email) : [email protected]

La démocratie française représentative est-elle en danger ?

La démocratie française représentative était-elle en danger ?
Le cœur de la démocratie française représentative : Assemblée Nationale

La démocratie française, sous le quinquennat du Président Macron, a vacillé plus d’une fois

La démocratie représentative au cœur du débat

La démocratie française a été en danger et a vacillé plus d’une fois. Souvenons-nous de la prise du monument de l’Arc de Triomphe. C’était pendant la crise des Gilets Jaunes.

Sous le mandat du Président Emmanuel Macron, on peut légitimement se poser cette question : mais à quoi servent vraiment les députés et l’Assemblée Nationale ? Lorsqu’un président dispose d’une très large majorité à l’Assemblée nationale, celle-ci se transforme vite en une simple chambre d’enregistrement.

La démocratie française est historiquement, en tout cas depuis l’avènement de la République, fondée sur deux idéologies opposées : la gauche et la droite. Quand l’une est au pouvoir, l’autre se pose en opposition ; une opposition forte puisque représentative d’un électorat important issu des urnes.

En 2017, la gauche et la droite ont été balayées par le « ni gauche, ni droite » incarné par l’actuel Président Emmanuel Macron. Il n’existe plus d’opposition forte et organisée pour servir de contrepouvoir à l’exécutif en place, hormis l’extrême-droite et l’extrême-gauche, même si je ne mets pas les deux sur le même plan. Les corps intermédiaires ont également volé en éclats.

Le danger est que l’alternative, que représentait la dualité gauche droite, est aujourd’hui inexistante. Ainsi, lorsque le Président de la République est confronté à des crises graves telles celle des « Gilets jaunes » il se retrouve seul face aux citoyens. La démocratie française a véritablement été en danger, et nous sommes passés tout près d’une catastrophe, voire d’une crise politique.

Ce vide sidéral créé par la tornade politique de 2017 reste un danger préoccupant et permanent. Un second mandat du Président Macron dans les conditions actuelles ne serait pas sans risques. Celui-ci ne pourrait pas contenir une nouvelle poussée de fièvre révolutionnaire de la part des Français, d’autant que l’on ne sait pas ce que l’après Covid19 nous réserve.

La situation est explosive si l’on tient compte des faits suivants, relatifs à la nouvelle donne due à un comportement politique plus pragmatique et plus constructif de la part de la Présidente du RN (Rassemblement National) :

  • De nombreux citoyens sont désormais décidés à voter pour Marine Le Pen par une volonté antisystème ;
  • Les citoyens ne sont plus disposés à servir de fusibles pour un « Front Républicain » qui ne leur apportera rien ;
  • Souvenons-nous de l’anti-sarkozysme ; nous sommes dans un cas similaire avec les anti-Macron.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas voter pour l’actuel Président, chacun vote en son âme et conscience. Je dis juste que le paysage politique français actuel, du fait de sa recomposition en 2017, comporte des failles et des vulnérabilités importantes, notamment par manque d’une opposition politique classique, forte, crédible et républicaine.

Touhami
Touhami – INFOSPLUS
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!