L’annexion des territoires occupés de Cisjordanie par Israël aurait des conséquences incalculables

Conséquences incalculables d’une annexion des territoires occupés de Cisjordanie par Israël
Annexion des territoires occupés de Cisjordanie

Conséquences incalculables d’une annexion des territoires occupés de Cisjordanie par Israël

Le Premier Ministre israélien fournit une éclatante preuve par cette probable annexion des territoires occupés de Cisjordanie que le projet sioniste originel avait bien l’intention — nous le dénoncions — de s’approprier toute la Palestine (nom contesté par les Juifs) et de bannir à jamais le nom même de Palestine.

L’alliance maléfique entre Benjamin Netanyahu et son ami intime Donald Trump va conduire — c’est une certitude — l’humanité vers de sombres desseins. Pendant combien de temps Israël va-t-il encore régner par le glaive ?

La force n’est qu’une illusion du pouvoir ; tôt ou tard elle s’efface devant plus fort qu’elle et ainsi de suite. Tout règne par la force dure le temps que dure cette force. L’histoire ne manque pas d’exemples à ce sujet.

Le Hamas sortirait politiquement vainqueur

Une annexion des territoires occupés de Cisjordanie donnerait de facto raison au Hamas. En effet, cette organisation, déclarée terroriste par la communauté des puissances occidentales, aurait beau jeu de dire : « Voyez comment Mahmoud Abbas en faisant confiance aux sionistes a précipité la Cisjordanie dans la défaite et l’humiliation. Nous seuls, en résistant, sommes les représentants d’un peuple qui n’aspire qu’à disposer de lui-même. » Qui pourrait leur donner tort, hormis les gens de mauvaise foi ?

Origine de la Palestine actuelle (Philistin – Judée – Canaan…)

Au-delà des origines (contestées de part et d’autre) réelles ou supposées de la Palestine, il nous faut revenir au contemporain. En 1947, il y a eu une scission de la Palestine en deux Etats : l’un hébreu, l’autre arabe. En 1948, Ben Gourion proclame la création de l’Etat d’Israël. On connait la suite.

A ce jour, dès lors qu’il existe un Etat d’Israël, il doit exister également un Etat de Palestine. D’où la solution à deux Etats défendue par une majorité de pays au sein de la communauté internationale ; c’est-à-dire l’application ni plus ni moins de la partition de 1948.

Une annexion serait un avènement de la loi du plus fort et le droit international serait sérieusement remis en cause

Comment ensuite faire respecter le droit international à tout pays qui aurait des visées territoriales et hégémoniques sur ses voisins ? Le Droit international serait systématiquement violé, à l’image d’Israël qui, d’ores et déjà, ne respecte aucune résolution du Conseil de sécurité. Tout pays pourrait envahir un autre pays et l’annexer à sa guise. Notre civilisation basée notamment sur le respect des frontières vacillerait.

Cette sordide annexion des territoires occupés de Cisjordanie aurait donc des effets pervers plus que nocifs sur les relations internationales entre Etats et précipiterait Israël dans une guerre de « mille ans ». Car qui peut imaginer que les peuples arabes et musulmans approuveraient une telle cynique décision ?

Et pourtant…  1096 – 1244 : les Croisades.

Saladin reconquiert Jérusalem en 1187 et permet aux Juifs de revenir. Ceux-ci seront encore chassés sous l’occupation franque (1229 à 1244). Le retour des Arabes permettra à de fortes minorités chrétiennes et juives de subsister à Jérusalem.

Alors, qu’ils le veuillent ou non, Hébreux et Arabes ont leur sort scellé et lié. N’ont-ils d’ailleurs pas le même père : Ibrahim ?

Touhami – INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.