Le piège de l’extrême-droite française

Le piège de l'extrême-droite française

La France a de tout temps été une terre d’accueil et d’asile

La France et l’immigration sont affaire de longue date. Traditionnellement, voire culturellement, la France a toujours été une terre d’accueil, d’asile. Mais en proportion avec sa population, la France fait deux fois moins appel à des immigrés que d’autres pays voisins tels les Pays-Bas, la Belgique ou l’Allemagne, et trois fois moins que la Suède, l’Autriche.

Les pays riches et développés font appel à une immigration pour différentes raisons : économiques, démographiques, militaires. Pour les premiers, il s’agit de pourvoir des postes vacants à moindre coût, les seconds pour combler une dénatalité volontaire et choisie par la population, notamment féminine, et enfin pour les troisièmes parce qu’il faut parfois faire appel à des soldats, en cas de guerre, pour défendre cet « idéal français ».

Nombre de ces hommes et femmes immigrés se sont parfaitement intégrés et ont réussi dans tous les domaines, je pense notamment aux Prix Nobel ou encore à toutes et tous ces sportifs qui ont, en dignes Ambassadeurs, porté haut et loin le drapeau français. Quand un citoyen issu de l’immigration réussit, toutes les barrières psycho-sociales, telles la religion, la couleur de peu et toute autre croyance quelle qu’elle soit, tombent.

Lorsque la croissance est florissante, que l’activité est bien présente, le racisme, l’exclusion et la discrimination se mettent en veille. Quand le ventre est plein et que seuls les loisirs occupent l’esprit, au diable le racisme et ses méfaits sur l’humain. C’est bien connu. Un phénomène relaté par les sociologues les plus reconnus.

Immigration et insécurité sont exploitées par l’extrême droite

Quand il y a un retour du chômage, une montée des problèmes socio-économiques, que la société traverse une crise morale, les démons du racisme, de la xénophobie refont aussitôt surface et plongent la société dans des tensions. L’extrême-droite se saisit alors des problèmes réels rencontrés par les citoyens pour en faire une arme politique dans le but de se hisser au pouvoir en montant les citoyens contre leurs élites, ce que l’on nomme le populisme.

C’est dans les années 70/80 que Jean-Marie Le Pen (alors président du Front National) s’est servi du problème de l’immigration pour se faire une place dans l’échiquier politique français. Une de ses devises était on ne peut plus simpliste mais tellement efficace dans le subconscient : « 3 millions de chômeurs, ce sont 3 millions d’immigrés de trop… » De là à lier insécurité et immigration, il n’y a qu’un pas ; un pas que l’extrême-droite française franchit aujourd’hui allègrement.

Nous n’avons pas besoin de l’extrême-droite pour dresser une liste des problèmes cruciaux qui affectent la France, dont celui d’une insécurité grandissante. En effet, parmi les citoyens honnêtes, paisibles, respectueux des lois de la République, qui n’en a pas assez de voir son domicile cambriolé, sa voiture volée, ses enfants ou soi-même agressés par des délinquants de plus en plus jeunes ?

L’extrême-droite n’est pas et ne sera jamais la solution pour le pays

Pour autant, si l’extrême-droite, à des fins politiques, pointe du doigt de réels problèmes liés à la sécurité — n’hésitant pas à les exploiter pour instaurer un climat de peur et de psychose — les solutions qu’elle propose ne résoudraient rien ; pire, elles les aggraveraient.

Ainsi, la théorie du « Grand remplacement », fantasme reprit par Éric Zemmour, ancien journaliste polémiste et nouveau président du parti Reconquête (le nom de ce parti fait déjà froid dans le dos), n’a pour effet que de monter les citoyens français les uns contre les autres afin de créer une guerre civile. Pour ce faire, la religion est manipulée et devient, contrairement au principe de laïcité de la loi de 1905, l’arme de la division. L’islam devient l’islamisme qui devient le terrorisme qui devient le séparatisme qui devient le citoyen musulman à abattre.

En effet, selon Éric Zemmour et ses plus proches collaborateurs — dont la petite-fille de Jean-Marie Le Pen, Marion Le Pen — fascinés plus par l’histoire du fascisme que celle de la France, les Français de confession musulmane seraient un danger pour le pays et n’auraient qu’un but, l’islamiser. Fichtre !

Je ne ferai pas un florilège de toutes les inepties racistes et antimusulmanes débitées par M. Zemmour, ce serait trop long et, à vrai dire, inintéressant pour tout esprit cultivé et intelligent. Cet irresponsable n’a en réalité comme programme pour la France que celui d’une guerre de religion.

Que cet homme ait été « consolé » en personne par le Président Emmanuel Macron, suite à un crachat reçu par le polémiste dans la rue, me laisse encore pantois et sans voix, des mois plus tard.

Finalement, l’extrême droite ne serait-elle pas la variable d’ajustement instrumentalisée par tout pouvoir politique lorsque celui-ci veut diviser ou affaiblir le camp adverse ? Mais quand on joue avec le feu, il ne faut pas écarter le risque est un embrasement général.

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x