Marion Maréchal un pur produit des médias français

Marion Maréchal, un pur produit des médias français
Marion Maréchal, un pur produit des médias français

Marion Maréchal est un pur produit des médias

Elle est la fille de Yann Le Pen. L’actuelle candidate à la Présidentielle de 2022 Marine Le Pen est sa Tante. A noter que c’est Marine Le Pen qui a élevé Marion Maréchal lorsqu’elle était toute petite.

Marion Maréchal Le Pen est un pur produit des médias qui ne doit sa “notoriété” qu’au nom qu’elle porte, celui des Le Pen. Un nom synonyme d’extrême-droite. En effet, c’est son son grand-père Jean-Marie Le Pen qui fonda le Front National devenu depuis le Rassemblement National.

Son père biologique est le journaliste, grand reporter, diplomate (et collaborateur des services secrets) : Roger Auque, qui fut capturé par le Hezbollah le 13 janvier 1987 devant son immeuble à Beyrouth Ouest. Il sera libéré le 27 novembre 1987, en compagnie de ses camarades et otages également : MM. Jean-Louis Normandin, Jean-Paul Kauffmann, Marcel Carton et Marcel Fontaine. Michel Seurat, autre otage, meurt en captivité.

Marion Maréchal est élue députée dans le Vaucluse, avec l’étiquette FN, à l’âge de 22 ans. Elle sera la plus jeune députée de l’histoire de la République française. Ultra libérale, ultra conservatrice, Identitaire extrémiste, anti mariage pour tous, elle n’hésite pas à afficher son rejet de l’islam et des musulmans. Chez elle, c’est une constante. Elle ira jusqu’à laisser entendre que les citoyens musulmans ne peuvent prétendre à une pleine citoyenneté. En somme, elle aimerait faire d’eux des sous-citoyens.

“Chez nous, on ne vit pas en djellaba

“Nous ne sommes pas une terre d’Islam, et si des Français peuvent être musulmans, c’est à la condition seulement de se plier aux mœurs et au mode de vie que l’influence grecque, romaine et seize siècles de chrétienté ont façonné”, a-t-elle lancé avant d’ajouter que “chez nous, on ne vit pas en djellaba, on ne vit pas en voile intégral et on n’impose pas des mosquées cathédrales”. Marion Maréchal.

Elle se met en retrait de la vie politique après l’élection présidentielle de 2017, et lance en 2018 l’ISSEP (l’Institut des sciences sociales, économiques et politiques), dont elle prend la direction générale.

Marion Maréchal n’a donc, en tant que représentante politique, rien prouvé jusqu’à présent, hormis son mandat d’une députée FN seule et isolée à l’Assemblée Nationale. Sa renommée, elle la doit donc à son patronyme (ou ce qu’il en reste) et particulièrement à une surmédiatisation. La dynastie des Le Pen passionne une partie des Français. C’est dans la culture occidentale d’aimer les histoires familiales.

Marion Maréchal avait fait savoir — pour la présidentielle 2022 — qu’entre sa nièce et Zemmour elle se soutiendrait le mieux placé. Or, après une baisse dans les sondages due à l’originalité de la candidature Zemmour, Marine Le Pen semble reprendre sa place de seconde derrière Emmanuel Macron.

Mais c’est insuffisant. Marion Maréchal renie sa parole et soutient Zemmour même si elle ne le proclame pas de manière définitive car dit-elle : “Il y a un sujet familial.” Cette hésitation en dit long.

Hésiter à s’engager auprès de sa tante Marine est déjà en soi une attitude plutôt choquante. Marion Maréchal préfère rejoindre l’extrémiste Zemmour. Elle est donc prête à trahir sa famille pour ses idées nauséabondes, racistes et inconstitutionnelles. Quand on trahit une fois, on trahit toujours. Comment faire confiance à cette femme quand entre le lien du sang et l’extrémisme absolu son choix a été vite fait.

Qu’elle se garde donc de donner des leçons aux musulmans qui, eux, sont particulièrement attachés à certains principes et certaines valeurs quand il s’agit de la famille.

INFOSPLUS

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x