Adage arabe adressé à Benjamin Netanyahou : « Mesure la profondeur de l’eau avant de t’y plonger »

Adage arabe adressé à Benjamin Netanyahou : « Mesure la profondeur de l’eau avant de t’y plonger »

Adage arabe : « Mesure la profondeur de l’eau avant de t’y plonger »

Benjamin Netanyahou aurait dû réfléchir aux conséquences de toutes ses folies meurtrières

Benjamin Netanyahou a perdu la guerre et son pari fou de vouloir exterminer tout un peuple à la face de l’humanité. Il ordonne des massacres à l’aveugle, sans aucune morale, ni code militaire, par pure vengeance. Avant lui, Adolf Hitler s’était risqué à un tel projet démoniaque : exterminer et éradiquer de la terre les Juifs en mettant en œuvre des « moyens industriels ». Nous en connaissons la fin et les conséquences dramatiques pour notre l’humanité. Le règne du criminel Netanyahou (comparable à Hitler par son fanatisme) finira sans aucun doute de la même manière :

Le 30 avril 1945, Adolf Hitler se suicide dans son bunker de Berlin. Il s’administre du poison. Sa maîtresse Eva Braun l’accompagne dans la mort après avoir conclu avec lui un engagement de mariage. Les derniers fidèles du Führer ont soin de brûler les corps afin qu’ils ne tombent pas entre les mains des Soviétiques. Une semaine plus tard est signée à Reims la capitulation des armées allemandes. C’est la fin dramatique et sans gloire du IIIe Reich… (Hérode.net).

Contrairement à ce que veulent nous faire croire les médias français — complices des horreurs commises par l’entité sioniste — les vrais terroristes sont les sionistes, aidés par leurs complices occidentaux, notamment les USA. Ce soutien inconditionnel atteint ses limites. Il est des crimes que l’on ne peut cautionner au risque de s’attirer les pires ennuis. La Cour de justice a été saisie. Le procès des sionistes est en cours. Benjamin Netanyahou devra répondre de tous ses crimes.

Ce qui se déroule en Palestine occupée restera gravé à jamais dans la mémoire collective et sans doute pour l’éternité. Tôt ou tard, les sionistes paieront le prix de leurs crimes. C’est inévitable. Les futures générations palestiniennes n’oublieront jamais comment leurs mères, leurs pères, leurs sœurs et leurs frères furent tués sans aucune pitié alors qu’ils étaient sans défense, désarmés et sans abri.

L’Occident porte donc une lourde responsabilité. Après l’extermination de la Shoah, les Occidentaux, pour (semble-t-il) se racheter — même si cela est aujourd’hui remis en question par beaucoup d’Historiens — ont chassé les Palestiniens de leurs terres pour y mettre à la place les rescapés juifs de l’Holocauste. Le sionisme, mouvement politique nationaliste et idéologique, célébra sa victoire en 1948.

Les sionistes, qui vont s’installer en Palestine, ont-ils été les principales victimes de la Shoah ? Ce sont les simples Juifs (Croyants) qui auraient été le plus touchés. Mais L’histoire finira un jour ou l’autre par apporter la réponse à cette question.

Ce que voulait le hongrois Theodor Herzl, à savoir un foyer juif où vivraient en paix et en sécurité les Hébreux, les sionistes réformateurs vont transformer ce projet en un vaste plan colonialiste, impérialiste, suprémaciste et de domination sans partage dans la région du Moyen-Orient. Ce « bébé » mis au monde avec l’aide de l’Occident va s’avérer être une « bête immonde » devenue avec le temps incontrôlable.

Les horreurs que vivent les Palestiniens au Proche-Orient auront pour conséquences d’encourager le monde arabe, et plus généralement le monde arabo-musulman, à se réorganiser et à reprendre ses destinées en main. Un mal pour un bien ; ce que l’entité sioniste n’a pas prévu dans sa folle stratégie de croire qu’elle pourrait tout posséder et tout contrôler dans la région.

Proverbe arabe à l’attention de Benjamin Netanyahou :

« Mesure la profondeur de l’eau avant de t’y plonger »

INFOSPLUS

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DON'T MISS OUT!
Subscribe To Our Newsletter