Partager et Vivre l'Info – Courriel (email) : [email protected]

La France entière est victime de sa politique inspirée par des courants extrémistes

 

La France entière est victime de sa politique inspirée par des courants extrémistes

La France entière décroche dans tous les domaines : scientifiques, économiques, culturels et sociaux, trop occupée à disserter sur l’islam, le voile, le burkini, et la chasse aux musulman(e)s

La France entière n’est plus que l’ombre d’elle-même

La France entière a toujours été le pays du génie créatif, de l’innovation, de la création artistique, du développement, de la recherche, du savoir et de la réflexion intellectuelle. De tout temps, elle a brillé tant par ses innombrables intellectuels éclairés, que par un esprit français ayant fait le tour du monde et inspiré bien des peuples et des civilisations.

Mais aujourd’hui, le pays de la Révolution n’est plus capable de tenir ce rang de leader et de porte-drapeau de la connaissance, de la culture et des sciences. La France n’est plus que l’ombre d’elle-même ; un pays qui décline.

L’explication est multiple : perte de ses colonies non sans guerres — la France a été un grand empire —, transformation du Monde, mutations technologiques et industrielles, règne du numérique et de l’informatique. L’Europe a connu guerre sur guerre jusqu’à 1945. Ensuite, l’Union Européenne permettra de vivre dans la paix. La France s’est endormie, recroquevillée, déchirée.  

La France entière va être polluée et entraînée dans des idéologies racistes, sectaires et particulièrement violentes, physiquement et moralement, pour les populations n’ayant ni la couleur de peau, ni la religion locales ; une violence qui deviendra viscérale au fil du temps, et à mesure que les extrémistes gagnent du terrain.

Divisée, en proie à des idéologies extrêmes, que l’on croyait disparues à jamais, la France stagne, s’immobilise, se cherche, s’abîme, déprime, puis décroche. La crise sanitaire de la Covid-19 met en exergue tous les maux dont elle souffre depuis fort longtemps.

On ne peut mettre tout cela sur le compte du Président Emmanuel Macron : aux premiers troubles de ce poison du racisme, inoculé par l’extrême droite, il n’était pas encore né.

L’extrême droite instrumentalisée par la gauche, le centre et la droite depuis 40 ans

Cela fait plus de quarante ans qu’en France — début le 11 septembre 1983 à Dreux —, lors de chaque échéance électorale majeure — élections régionales, législatives et présidentielles —, les partis politiques cristallisent tous les débats d’idées sur l’immigration et l’insécurité, le voile et l’islam, le racisme et la xénophobie. Une fixation devenue rituelle et de plus en plus exacerbée. 

Celui qui a diffusé dans l’opinion la peur et la haine de l’étranger, créé l’amalgame entre immigration et insécurité, affirmé : « trois millions de chômeurs, ce sont trois millions d’immigrés« , et bien d’autres horreurs condamnées en justice, n’est autre que Jean-Marie Le Pen, devenu président, par défaut, du parti politique d’extrême droite : le Front National

Le FN deviendra le parti politique phare autour duquel tous les politiques devront, à défaut de le combattre, s’inspirer. L’instrumentalisation à des fins politiques, à droite comme à gauche, du FN sera généralisée. Il y aura bien un « cordon sanitaire », imaginé par Jacques Chirac, mais ce mur nommé « Front républicain » connaîtra très vite de grandes fissures. 

Pendant que d’autres pays avançaient, la France ne vivait plus que de ses acquis. Complétement absorbée par les démons des extrêmes, la France prenait du retard à tous les niveaux.

Tous les étés, nous avons droit au burkini, au voile, aux critiques systématiques de l’Islam et des Musulmans. L’islamophobie (hostilité envers les Musulmans) grandit partout, s’étend sur toutes les radios, tous les plateaux de télés. Le racisme finira par prendre une forme décomplexée, et tous les racistes de France et de Navarre vont s’en donner à cœur joie. 

Désormais, tous les débats en France tournent autour du « séparatisme », d’une « islamisation » fantasmée de la France, d’une prétendue incompatibilité de l’islam avec les lois de la République. 

Pourtant, il y a une certitude dans la société française, celle qu’une majorité écrasante des jeunes, de confession musulmane, s’est parfaitement intégrée à la société française et vit sa vie paisiblement, depuis des décennies. Les musulmans sont, contrairement à ce que l’on pourrait penser, attachés au principe de laïcité, c’est ce qui leur donne le droit d’exercer leur culte.  

L’extrême droite a conditionné toute la société française sur un débat idéologique portant sur l’identité, sur une « France blanche » et chrétienne (Noirs et Arabes sont donc d’office exclus). Le « Grand remplacement » est entré dans tous les esprits, les incitations à la haine, à la violence, sont aujourd’hui lancées sur des plateaux télés, sur les réseaux sociaux sans aucune retenue.

Le résultat, de tous ces idéaux extrémistes dominants et persistants, est le recul, le repli de la France. Au pays de Pasteur, la France a été incapable de trouver un vaccin contre la Covid-19. Un signe qui ne trompe pas, qui présage d’un avenir sombre si rien n’est fait rapidement pour combattre tous les extrémismes d’où qu’ils viennent. Il est temps de casser cette chaîne de la haine. 

La France entière est victime de sa politique inspirée par des courants extrémistes

Touhami – INFOSPLUS

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Subscribe To Our Newsletter
Enter your email to receive a weekly round-up of our best posts. Learn more!